Nouveau projet en Ouzbékistan : Développement durable des zones rurales

L’expertise publique agricole a répondu présent lors d’un appel à proposition lancé par l’Union européenne en Ouzbékistan, intitulé « le développement durable des zones rurales en Ouzbékistan ».

En effet, la délégation de l’Union européenne a sélectionné en juillet 2015 un consortium mené par l’Allemagne (GIZ), avec la France (Adecia), l’Italie (AIA) et la Bulgarie (ONG CEED) pour accompagner la modernisation de l’agriculture ouzbèke grâce à des transferts de savoir-faire et de technologies européennes, à travers la mise en place de projets pilotes dans deux grands secteurs : l’élevage et l’horticulture. Le projet sera lancé officiellement en janvier 2016 pour 3 années. Le budget d’intervention est de 9,3 M d’euros, dont 70% pour le financement d’actions pilotes.

Le projet vise à ouvrir le marché ouzbek aux biens et services européens dans le domaine agricole. Le développement de nos échanges dans le secteur de l’agriculture et de l’agroalimentaire a été défini comme une priorité à l’occasion de la commission mixte économique franco-ouzbèke du 13 mars 2014. Les perspectives de marchés sont importantes pour les entreprises françaises et européennes, dans les secteurs de l’agriculture.

La participation à ce projet permet de positionner le savoir-faire et les technologies françaises directement auprès des exploitants agricoles ouzbeks. L’ensemble de l’expertise du réseau Adecia pourra ainsi bénéficier de ce projet, selon les besoins et enjeux du projet, en particulier en mobilisant le MAAF, l’Institut de l’élevage, l’Institut Français de la Vigne et du Vin, FVI, Montpellier SupAgro, le GNIS/FN3PT, l’INAO.

Le projet démarrera par une étude de faisabilité (année 1) pour approfondir la connaissance des filières à accompagner (horticulture, élevage, vin…) au travers d’un portfolio d’actions concrètes et de démonstration sur le terrain.

Dans un second temps (années 2 à 3), sur la base d’une sélection d’actions pilotes, des bénéficiaires Ouzbèke (agriculteurs ou institutions principalement) obtiendront des financements pour s’équiper, se former, se structurer dans de nombreux domaines : l’amélioration de l’offre d’inputs agricoles (semences, bétail), du contrôle de la qualité, des services vétérinaires, des équipements aval (conservation, stockage, transformation, emballage), ainsi qu’à travers la formation et l’assistance technique. D’autres thématiques connexes sont également envisagées comme le soutien au conseil agricole, la formation, le soutien aux IG….

Plus d’informations dans ce document à télécharger : EU_Action Fiche_Uzbekistan_Sustainable Rural Development
Contact : Pierre Poussard (pierre.poussard @ agriculture.gouv.fr)

Dernière modification : 15/12/2015

Haut de page